Bénéficie de 10% de réduction en t'inscrivant à la newsletter, juste ➡️ ICI
Livraison offerte à partir de 50€

Endométriose : Comment soulager les douleurs naturellement grâce au froid

L’endométriose entraîne des douleurs et une inflammation qui peuvent être soulagées en appliquant du froid au niveau de la zone pelvienne. Cette pratique est appelée le bain dérivatif et c’est une solution 100% naturelle.

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’ endométriose est une maladie gynécologique chronique, où les cellules de l’endomètre se développent à l’extérieur de l’utérus, qui dépend de l’inflammation, de l’immunité et des hormones et peut entraîner de nombreux symptômes tels que des douleurs menstruelles, des douleurs lors de l’ovulation, des troubles digestifs et urinaires, une infertilité, des douleurs neuropathiques, une fatigue chronique et des douleurs lombaires. Le diagnostic de cette maladie prend en moyenne 7 ans et il n’existe actuellement aucun traitement curatif.

Comment savoir si je suis concernée par l’endométriose ?
D’après EndoFrance, il est recommandé de consulter un médecin pour un éventuel diagnostic de l’endométriose si les douleurs menstruelles (dysménorrhée) ne sont pas soulagées par le paracétamol et nécessitent des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) de plus en plus puissants chaque mois. L’endométriose peut également entraîner d’autres symptômes tels que des saignements (rectorragies, règles abondantes, métrorragies), des troubles digestifs et/ou urinaires, une fatigue chronique qui affecte la qualité de vie, des douleurs pelviennes et lombaires, ainsi que des douleurs lors des rapports sexuels (dyspareunie) chez certaines femmes.

EndoFrance

Les effets du froid et l’endométriose

Le froid est souvent connu pour ses pouvoirs anti-inflammatoires naturels et pour diminuer la sensation de la douleur transmise au cerveau, ce qu’on appelle l’effet analgésique.

Les bains dérivatifs, pratique d’hydrothérapie qui utilise les bienfaits du froid sont un bon moyen pour apaiser les douleurs et prendre soin de soi. C’est une pratique qui peut se révéler très intéressante dans le cas des douleurs liées à l’endométriose.

Les bains dérivatifs ou la cryothérapie périnéale : Une solution pour soulager l’endométriose

Pourquoi ?

Le froid à un effet analgésique, qui supprime ou atténue la sensibilité à la douleur, et anti-inflammatoire ce qui pourrait aider à soulager les douleurs abdominales associées à cette maladie. En effet, le froid stimule le fascia et vient permettre à l’organisme d’éliminer plus facilement et de décongestionner le petit bassin. 

De plus, le froid permet de limiter la sensibilité et induit une vasoconstriction sanguine. Cela signifie que l’afflux sanguin diminue dans la zone où le froid est amené. 

Il peut également aider à réduire le stress, ce qui peut être bénéfique pour les personnes atteintes d’endométriose.

Comment faire ?

2 possibilités pour pratiquer les bains dérivatifs :

  • On peut appliquer de l’eau fraîche sur le plancher pelvien lors de bains de siège pendant une vingtaine de minutes. Toutefois, il faut faire attention à ne pas attraper froid et ne pas avoir de frissons.
  • Autrement la possibilité de porter des poches de froid périnée. La poche de gel est installée dans la culotte, entourée d’un tissu, durant environ une heure ce qui permet de pouvoir faire autre chose. Les premières fois, si c’est trop froid vous pouvez tester sur 15 à 20 minutes.

Il est important de noter que le bain dérivatif ne doit pas être utilisé comme un traitement unique pour l’endométriose, ce n’est pas une médecine et ne vous permettra pas de guérir de la maladie. Il est important de discuter avec un professionnel de la santé pour traiter cette maladie. Aujourd’hui, la durée moyenne pour être diagnostiquée de cette maladie est de 7 ans avec de nombreuses étapes. Si vous souhaitez suivre vos symptômes, vous pouvez utiliser Luna ou prochainement Gynger.care, cela vous permettra au moment de la rencontre avec un professionnel de santé d’voir déjà un suivi.

D’autres bienfaits de la cryothérapie périnéale ?

En apportant de la fraîcheur au niveau du périnée, le bain dérivatif a une influence directe sur toute le corps

  • il dérive les déchets, les toxines au niveau du foie et des reins, permettant une détox douce, mais profonde
  • il a une action immédiate sur la mobilité de l’intestin, et sur la mobilité des fascias, aidant ainsi à réguler le transit
  • il régule la température interne du corps, permettant ainsi d’améliorer la fertilité et réduire les bouffées de chaleur au moment de la ménopause
  • son action de détox en profondeur, libère les cellules encrassées et ainsi permet un regain d’énergie
  • il influe sur la musculature du périnée et sur tout ce qui l’avoisine

C’est une véritable pratique globale pour prendre soin de son corps.

Contre-indications à savoir : Cette pratique est déconseillée en cas d’épuisement, d’opération récente du périnée (moins d’un an), pendant le premier trimestre d’une grossesse par traitement (FIV ou autre), en cas de tachycardie ou si l’on porte un pacemaker. 

Toujours bon à savoir !

Un autre ami incontournable reste la bouillotte qui permet par sa chaleur de décongestionner et drainer le foie notamment. La chaleur a un effet décontracturant local pour les douleurs abdominales et les douleurs des règles. 

Site officiel :

Ressources :